Et Si On Parlait De Sexe Aux Ados?

Pour éviter les grossesses non prévues chez les jeunes filles

ET SI ON PARLAIT DE SEXE A NOS ADOS ? - POUR EVITER LES GROSSESSES NON PREVUES CHEZ LES JEUNES FILLE

Et Si On Parlait De Sexe Aux Ados?

Pour éviter les grossesses non prévues chez les jeunes filles

En 2010, on comptabilisait 18 000 mineures enceintes, dont 13 500 recouraient à lIVG.

Lire la suite keyboard_arrow_right

Auteur(s) Sophie Marinopoulos, Israël Nisand, Brigitte Letombe
Éditeur ODILE JACOB
Collection MEDECINE
Date 16/02/2012
Pages 250
Taille 22,0 x 14,5
Type Broché
ISBN 9782738127563

Description détaillée : Et Si On Parlait De Sexe Aux Ados?

Comment cet ouvrage explique-t-il le sexe aux ados ?

Face à cet échec majeur, Israël Nisand, Brigitte Letombe et Sophie Marinopoulos soulignent dans ce livre un paradoxe spécifique à la France : l’IVG est gratuite et anonyme, ainsi que la pilule du lendemain, alors que la contraception est payante et passe par l’autorisation parentale.

Préconisant l’accès gratuit et anonyme, non seulement de la pilule, mais de tous les moyens de contraception, ils invitent l’ensemble des adultes à accompagner les jeunes dans leurs interrogations autour de la sexualité. Faute de quoi, le risque est grand que ces derniers aillent chercher les réponses à leurs questions en surfant sur des sites pornographiques.

Peut-on prétendre éduquer en matière de sexualité ? Qui doit faire cette éducation ? Comment tenir un discours positif sur la contraception ? Telles sont les questions, et bien d’autres, que les auteurs abordent ici, mêlant solutions concrètes et approche préventive.

En 2010, on comptabilisait 18 000 mineures enceintes, dont 13 500 recouraient à l'IVG. Face à cet échec majeur, Israël Nisand, Brigitte Letombe et Sophie Marinopoulos soulignent dans ce livre un paradoxe spécifique à la France : l'IVG est gratuite et anonyme, ainsi que la pilule du lendemain, alors que la contraception est payante et passe par l'autorisation parentale. Préconisant l'accès gratuit et anonyme, non seulement de la pilule, mais de tous les moyens de contraception, ils invitent l'ensemble des adultes à accompagner les jeunes dans leurs interrogations autour de la sexualité.

Faute de quoi, le risque est grand que ces derniers aillent chercher les réponses à leurs questions en surfant sur des sites pornographiques. Peut-on prétendre éduquer en matière de sexualité ? Qui doit faire cette éducation ? Comment tenir un discours positif sur la contraception ? Telles sont les questions, et bien d'autres, que les auteurs abordent ici, mêlant solutions concrètes et approche préventive.

"Ce livre propose des mesures pragmatiques pour prévenir et guérir les maux de l'adolescence. Il a pour vocation de susciter une réflexion plus large autour d'une question qu'il nous faut impérativement, nous adultes, assumer et regarder en face : la sexualité des adolescents", Jeannette Bougrab, Secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de la Vie associative.

Qui a écrit "Et si on parlait de sexe aux ados ?"

Israël Nisand est professeur des universités, responsable du pôle de gynécologie-obstétrique du CHU de Strasbourg. Il a fondé le site Info-Ado qui répond aux questions des jeunes sur la sexualité. Brigitte Letombe est gynécologue, praticienne hospitalière au service de médecine du couple et au centre d'orthogénie du CHRU de Lille. Elle est présidente sortante de la Fédération nationale des collèges de gynécologie médicale.

Sophie Marinopoulos est psychanalyste. Spécialiste des questions de maternité, elle dirige le service de Prévention et de Promotion de la santé psychique (PPSP) à Nantes et son lieu d'accueil parents-enfants, "Les pâtes au beurre".

Auteur(s): Et Si On Parlait De Sexe Aux Ados?

Sophie Marinopoulos
Brigitte Letombe
21,04 €

Non disponible

Cet ouvrage n'est pas disponible provisoirement

Alerte disponibilité
 
Livraison à 0.01€ à partir de 35€

d'achats en France Métropolitaine

 
Satisfait ou remboursé

sous 14 jours ouvrés

 
Paiements sécurisés

3D Secure

 
Service client

Lundi au Vendredi : de 10h à 18h30
au 04 67 63 62 19 ou par email