Anatomie IRM du pelvis féminin - Principales applications en pathologie gynécologique

Les premières données de la littérature concernant l’imagerie par résonance magnétique (IRM) du pelvis féminin remontent à 1983, publiées par H. Kricak. Elles déclenchent alors un réel engouement...

Lire la suite keyboard_arrow_right

Auteur(s) A. Maubon, Pierre Marès, Maude Filhastre, J.-P. Rouanet
Éditeur SAURAMPS MEDICAL
Date 14/10/2005
Taille 21,5 x 27,8
Type Relié
ISBN 9782840234418

Description détaillée : Anatomie IRM du pelvis féminin - Principales applications en pathologie gynécologique

Les premières données de la littérature concernant l’imagerie par résonance magnétique (IRM) du pelvis féminin remontent à 1983, publiées par H. Kricak. Elles déclenchent alors un réel engouement du fait des multiples avantages que présente l’IRM face aux autres types d’imagerie (hystéro-salpingographie, échographie, scanner). La possibilité de réaliser une étude multiplanaire du pelvis féminin, de façon reproductible, non invasive et non irradiante, sans effet tératogène prouvé, en fait une technique pleine d’avenir. Rapidement, d’importants progrès techniques apparaissent, permettant une amélioration considérable de la résolution spatiale et de la résolution en contraste particulièrement en ce qui concerne l’étude des tissus mous. Alors que la puissance du champ magnétique augmente, de nouvelles antennes sont créées (antennes de surface en réseau phasé dédiées au pelvis, antennes endocavitaires endovaginales, endorectales et même endo-urétrales…) et les séquences utilisées sont de plus en plus rapides (Fast Spin Echo…). Récemment, l’apparition de séquences dynamiques a révolutionné l’imagerie du pelvis féminin, offrant la possibilité d’une approche fonctionnelle et non plus uniquement statique, applicable dans l’étude des troubles de la statique pelvienne. L’ensemble de ces progrès techniques permet aujourd’hui de visualiser des structures anatomiques pelviennes qui n’avaient été encore jamais décrites en imagerie auparavant. Même si l’utilisation de l’IRM pelvienne reste limitée du fait de son coût et de sa disponibilité restreinte par rapport à l’échographie considérée comme l’examen d’imagerie de première intention en pathologie pelvienne, le nombre d’indication reconnues de l’IRM augmente considérablement. La connaissance de l’anatomie constituant une condition indispensable à la détection et à la caractérisation d’éventuels processus pathologiques, il est apparu intéressant de proposer les bases radio-anatomiques propres à cet examen. Ce travail constitue donc un atlas d’anatomie à visée pédagogique, ayant pour objectif d’illustrer les aspects IRM normaux de chaque structure rencontrée dans le pelvis féminin, que ce soit aussi bien les différents organes pelviens féminins que les structures osseuses, musculaires, vasculaires, nerveuses ou lymphatiques ainsi que les différents espaces et orifices pelviens. Pour chacune de ces structures, seront décrits successivement : - la technique à utiliser pour un résultat optimal (séquences, plans de coupe, balisage éventuel…) ; - son aspect IRM normal ainsi que les variations morphologiques physiologiques pouvant survenir en fonction de l’âge, du statut hormonal, de la parité, de la prise éventuelle de traitements hormonaux ; - ses implications principales en contexte pathologique. L’ensemble des images utilisées dans ce travail date de moins de 3 ans, a été réalisé sur l’IRM 1,5 tesla du service grâce à une antenne en réseau phasé dédiée au pelvis.

Auteur(s): Anatomie IRM du pelvis féminin - Principales applications en pathologie gynécologique

A. Maubon
J.-P. Rouanet
28,44 €

En stock

Expédition le jour-même si commande passée avant 15h30 (du lundi au vendredi hors jours fériés)

28,44 €

Bénéficiez de la remise de 5% en choisissant le retrait en magasin

 
Livraison à 0.01€ à partir de 35€

d'achats en France Métropolitaine

 
Satisfait ou remboursé

sous 14 jours ouvrés

 
Paiements sécurisés

3D Secure

 
Service client

Lundi au Vendredi : de 10h à 12h30 & de 13h30 à 18h00
au 04 67 63 62 19 ou par email