Les uropathies congénitales de Diagnostic anténatal

Dans le domaine de la chirurgie viscérale pédiatrique, les uropathies congénitales représentent le type de malformations le plus fréquemment diagnostiqué par échographie anténatale. Avant l’apparition de cette dernière voici...
Auteur :
Georges Audry
Editeur :
SAURAMPS MEDICAL
Date de parution :
8 novembre 2011
ISBN 13 :
9782840237495
Dimension :
16 x 24
Type :
Broché
Descriptif détaillé : Les uropathies congénitales de Diagnostic anténatal
Dans le domaine de la chirurgie viscérale pédiatrique, les uropathies congénitales représentent le type de malformations le plus fréquemment diagnostiqué par échographie anténatale. Avant l’apparition de cette dernière voici plus de 20 ans, c’était habituellement une pyélonéphrite aiguë qui venait bruyamment révéler ces anomalies. Ces uropathies symptomatiques relevaient alors le plus souvent de la chirurgie. L’échographie anténatale place les praticiens face à des situations d’une fréquence et d’une gravité très variables, et donne lieu à des discussions plus nuancées, souvent sans attitude concensuelle : - La pyélectasie isolée, si banale dans nos consultations anténatales , si souvent sans lendemain, ne doit pas gâcher la fin de grossesse chez ces futurs parents confrontés à l’idée d’une malformation, à l’éventualité, même lointaine, de la chirurgie ; il arrive cependant que ce soit le signe révélateur d’anomalies syndromiques ou chromosomiques. - A l’autre extrême, les uropathies sévères bilatérales menacent la fonction rénale. Son évaluation précise, pour laquelle le concours du néphrologue pédiatre est indispensable, reste problématique malgré les progrès de l’imagerie et de la biologie ; le pronostic néphrologique sous-tend pourtant la discussion éthique qui doit avoir lieu dans le cadre d’un centre de diagnostic prénatal. - Enfin, n’a-t-on pas trop banalisé la présence d’une dysplasie rénale multikystique ou d’une agénésie rénale, qui peut en fait révéler une malformation pelvienne plus complexe, génitale, voire digestive. Les indications chirurgicales doivent être basées sur un calcul de risques aussi précis que possible, prenant en compte, d’une part, l’évolution spontanée de la pathologie – ce qui n’est pas une mince affaire à déterminer – et, d’autre part, le risque opératoire lui-même, que doit apprécier au plus juste le chirurgien lui-même. Celui-ci doit connaître et évaluer dans sa propre pratique les techniques classiques et les évolutions récentes permises par la vidéochirurgie et la miniaturisation de l’endoscopie urinaire. L’antibioprophylaxie elle-même fait l’objet de discussions qui ne pourront être objectivement tranchées que par des études prospectives d’une méthodologie rigoureuse chez le nouveau-né.
Auteur(s) : Les uropathies congénitales de Diagnostic anténatal
Avis des internautes : Les uropathies congénitales de Diagnostic anténatal
Donnez votre avis

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent écrire des commentaires. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer

52,00 €

Disponibilité : En stock
Expédié aujourd’hui si commande
validée avant 15h30 (jours ouvrés)

OU
  • Livraison à 0.01€ à partir de 30€ d’achats en France Métropolitaine.

  • Satisfait ou remboursé sous 14 jours ouvrés.

  • Paiements sécurisés.

  • Service client gratuit du lundi au samedi de 10H-12H30/14H-18H au
    04 67 63 62 19 ou par email.